5 conseils pour l’entretien du bambou non-traçant

Les variétés de bambou sont utilisées pour embellir les jardins, mettre en valeur une clôture et réaliser une agencement original. Pour bien prendre soin du bambou non-traçant, il est toutefois important de bien choisir le pot, la terre et de suivre plusieurs conseils d’entretien.

Quel est le pot idéal pour le bambou non-traçant ?

Selon les professionnels dans les jardineries, il y a plusieurs choix envisageables, par exemple un pot en terre cuite ou en fibres. La taille dépend de la variété de la plante, mais en général la hauteur ne doit pas être inférieure à 40 cm.

Comment faire le bon choix de terre ?

En ce qui concerne le terreau, il doit être idéalement de sable de rivière. Si vous avez la possibilité de vous procurer du compost, vous pouvez faire un ménage de terreau, sable et compost.

Les consignes d’arrosage

En ce qui concerne l’eau, les spécialistes dans une jardinerie en ligne conseillent d’arroser régulièrement les plantes, surtout la première année. Ensuite, les années suivantes, il suffira d’observer son développement et d’arroser seulement si la plante en a besoin. Même si on tend à croire que le bambou est une plante qui adore les arrosages en abondance, c’est une idée reçue. En revanche, un sol drainant est indispensable pour assurer son bon développement.

Pour savoir si le bambou a besoin d’eau, il suffit de regarder l’aspect général de la plante et ses feuilles. Si ces dernières s’enroulent sur elles-mêmes ou changent de couleur, cela signifie qu’il va falloir arroser jusqu’à ce qu’elles reprennent leur position initiale et leur couleur verte. De temps en temps, regardez également la terre car si elle commence à sécher, il est fort probable que la plante sera bientôt en manque d’eau.

En ce qui concerne la fréquence d’arrosage, les pépiniéristes conseillent de le faire une fois par semaine. Vous pouvez préparer un seau de jusqu’à 20 litres d’eau par temps de canicule l’été, mais vous pouvez réduire la quantité en fonction des pluies. Les spécialistes recommandent également de donner l’eau nécessaire pour hydrater les racines et la plante dans sa longueur.

L’utilisation de l’azote et du compost

En plus de l’arrosage, le bambou a besoin d’être nourri avec de l’azote en quantité généreuse, car ses besoins sont plus importantes que chez d’autres plantes. Dès que l’hiver prend fin, vous pouvez prévoir de rajouter du compost et des fumiers décomposés.

Comment et à quel moment de l’année tailler le bambou ?

Si vous vous demandez comment vous y prendre pour la taille, il vaut mieux le faire au printemps pour débarrasser la plante des tiges mortes. En effet, les tiges ont une durée de vie de jusqu’à 8 ans et il est très important de les enlever en fin de vie. Vous pouvez également éliminer certaines tiges rebelles pour l’esthétique de la plante. La taille permettra à des nouvelles tiges d’apparaître et de se développer au fil des mois. La taille peut s’effectuer de différentes manières, certains paysagiste préfèrent le faire en largeur alors que d’autres coupent les tiges en longueur.