Quelle literie choisir pour son confort ?

literie

Un sommeil paradisiaque et réparateur dépend en grande partie de l’état de notre literie. Ça, vous le saviez certainement. Mais peut-être ignorez-vous comment trouver au milieu de la myriade d’offres existantes la literie qui vous convient. Nous remédions à ce problème dans cet article en vous aidant à savoir quelle literie choisir pour votre confort.

Le choix du matelas

La composante phare de votre literie est le matelas. Le confort que vous recherchez dépend en grande partie de sa qualité. C’est à ce titre qu’on vous recommande la gamme de literie Mercier, une sélection des meilleurs produits issus des plus grandes marques. Du reste, le choix d’un matelas confortable se fait suivant l’observation d’un certain nombre de caractéristiques. Il s’agit notamment de son degré de fermeté et de ses capacités d’aération. Ces différentes caractéristiques s’analysent aussi bien en surface au niveau du garnissage du matelas qu’en profondeur à partir de sa suspension.

Le garnissage du matelas

Le garnissage du matelas est sa couche située entre le coutil et la suspension du matelas. Le type de garnissage du matelas détermine la qualité de son accueil. C’est-à-dire le confort que procure le matelas en surface. Le garnissage peut être fait de coton, de laine, de soie ou d’une autre matière dont dépend la tonicité ou l’aspect moelleux du matelas quand on s’y allonge immédiatement. Par ailleurs, la laine et le coton facilitent beaucoup plus les échanges thermiques.

Vous pouvez vérifier le degré de fermeté du matelas avant l’achat. Allongez-vous dessus et voyez si votre coude s’y enfonce facilement. Le cas échéant, le matelas est trop mou. Pour savoir s’il est trop ferme, allongez-vous sur le dos et essayez de passer votre main sous le creux de vos reins. Si vous y arrivez trop facilement, c’est que votre matelas est trop ferme.

NB : Pour qu’il ne cause pas de dommage à votre colonne vertébrale et assure votre confort, le matelas, sans être mou, ne doit pas être trop ferme. Par ailleurs, si vous êtes une personne beaucoup plus corpulente, c’est bien un matelas ferme qu’il vous faut.

La suspension du matelas

Du type de suspension du matelas dépend la qualité, le soutien ainsi que l’aération qu’il offre. Nous en distinguons trois principaux : les ressorts, le latex et la mousse.

Les matelas à ressorts ensachés

Ils soutiennent les points de pression de votre corps et permettent aussi à votre colonne vertébrale de rester bien alignée. Les matelas à ressorts favorisent aussi l’aération. L’autre avantage qu’ils ont est l’indépendance qu’ils offrent quand ils sont partagés par deux dormeurs. L’un ne risque pas de perturber le sommeil de l’autre en remuant.

Les matelas en latex

En plus de procurer un excellent soutien et une bonne aération du fait de ses alvéoles, le latex est hypoallergénique et possède des propriétés antiacariennes et antibactériennes. En outre, le matelas en latex procure déjà la sensation de confort grâce à son accueil moelleux. On distingue le latex naturel issu de la sève d’hévéa et le latex synthétique dérivé du pétrole. Il va sans dire que le plus recommandé est le naturel. Mais puisqu’on ne trouve généralement pas de matelas 100 % latex, on peut opter pour le latex pulse, intermédiaire entre les deux.

Les matelas en mousse

Il en existe de trois sortes. On distingue les matelas en mousse polyéther avec des cellules fermées et ceux en mousse polyuréthane avec des cellules ouvertes. Ces deux types de matelas qui en fonction de leur densité offrent un confort et un soutien relatifs sont moins prisés que les matelas en mousse à mémoire de forme qui sont des hauts de gamme. Ces derniers sont thermosensibles et enveloppants et s’adaptent de ce fait aux courbures du corps. Ils permettent ainsi aux points de pressions ainsi qu’à la colonne vertébrale de confortablement se disposer.

Le sommier

Ce qu’il convient également de considérer en voulant choisir sa literie est le sommier. Il faut que le sommier s’accommode bien avec le matelas. La literie a besoin de ventilation et une bonne partie lui vient du sommier. Pour cela, s’il est à lattes, il faut que ces dernières soient bien espacées. Par ailleurs, les matelas en latex ou en mousse conviendront bien mieux avec un sommier à lattes alors qu’un sommier à ressorts ira bien mieux avec un matelas à ressorts.